Influenza aviaire : renforcement des mesures pour lutter contre la grippe

En 1997 la grippe aviaire nommée Influenza aviaire a été détectée à Hong-Kong causant la
mort de six personnes. Depuis ce virus, malgré les nombreuses recherches à ce sujet, continu
de se propager. Son fonctionnement est maintenant connu, il se propage parmi les volatiles
mais a également été retrouvé chez l’homme, le chat, le chien ou encore le tigre. Mais
actuellement ce sont bien les élevages de différents volatiles qui inquiètent le Ministre de
l’agriculture. En effet ces derniers sont passés de risques négligeables à risques modérés.

Un virus qui continu de se propager
Depuis de nombreuses années le virus de l’Influenza aviaire est connu en France et à travers le monde, cependant le virus semblait être plus maîtrisé ces derniers temps. Du moins il en était moins question dernièrement. Mais le 20 Octobre 2020 l’Influenza aviaire a été détectée sur deux cygnes aux Pays-Bas. Suite à cette découverte la France s’est sentie menacée en cette période de migration de la part des oiseaux sauvages. Cette découverte ne pouvant pas rester sans suite, le Ministre de l’Agriculture a annoncé que des mesures supplémentaires seraient prises afin de lutter contre ce virus.

Des mesures supplémentaires afin de lutter contre la propagation
Le 26 Octobre 2020 a marqué l’arrivé de nouvelles mesures afin de contrer le virus Influenza aviaire. Il est notamment question de protéger les élevages de volailles dans les communes à risques concernant la migration des oiseaux sauvages. Il est également question de l’interdiction de rassemblement concernant ces différents volailles que cela soit pour des concours ou le transport. Les vaccins et les diverses surveillances régulières deviennent obligatoires et davantage surveillées. Toutes ces mesures sont prises dans le but de limiter la propagation de cette grippe et de faire en sorte que cette dernière ne puisse plus qu’oser d’énormes dégâts

Un virus qui continu d’inquiéter en Côtes-d’Armor
Toutes ces nouvelles mesures ont également un impact dans le département des Côtes-d’Armor. En effet, de nombreuses zones du littoral sont étroitement concernées par l’appel à la vigilance notamment les zones connaissant la venue des oiseaux migrateurs. Les sites concernés sont ceux de la baie de Saint-Brieuc, les côtes du Trégor et du Goëlo, ainsi que les baies de Lancieux et de La Fresnaye. Certaines communes tel que Plestin Les Grèves sont également concernées par les mesures prises. Tout cela additionne un bon nombre d’endroit dans les Côtes-d’Armor ce qui place le département en vigilance accrue concernant le virus de l’Influenza aviaire. Toutes ces mesures ont été prises dans le but de lutter contre un virus qui circule depuis plusieurs années. Les Côtes-d’Armor porte une attention particulière à l’Influenza aviaire vu le nombre de communes en vigilance depuis la fin du mois d’Octobre. Cette surveillances devrait être accrue ces prochaines semaines afin de lutter contre la propagation du virus due à la migration

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *