Violences conjugales dans les Côtes-d’Armor : « Ce classement n’a pas vraiment de sens »

En 2019, les Côtes d’Armor était annoncé comment étant le troisième département en termes de violences conjugales. Danielle Bousquet, qui est la présidente de la fédération des centres d’information des droits des femmes et des familles qualifie se classement d’anecdotique. Pour elle le classement n’est pas ce qu’il existe de plus important dans la lutte contre les violences faites aux femmes. En effet, les chiffres ont augmenté depuis l’annonce du confinement et cela partout en France.

Un article à retrouver en intégralité sur Le Télégramme
Crédit Photo: Pixabay 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *